Le SYNPER : pacifique, européen et liberal.

Un site Fourmi’dable !

Accueil > Les idées > Hélène ANTIGONE ou ouvrir de nouveaux horizons

Hélène ANTIGONE ou ouvrir de nouveaux horizons

dimanche 3 janvier 2021, par synper

Aujourd’hui Lily la fourmi, la mascotte du syndicat SYNPER, a décidé d’interviewer Hélène ANTIGONE, une agent de catégorie C qui s’est consacrée, pendant trois ans, à vous aider. La bienveillance et l’attention à l’autre, la modestie et la discrétion, ce sont nos valeurs. Mais par cette interview, nous voulons vous montrer qu’en donnant beaucoup aux autres, on reçoit aussi beaucoup.

- Lily - Bonjour Hélène ! Pourrais-tu te présenter un peu ?

- Hélène - Je suis Hélène ANTIGONE, agent technique territoriale pour la région Ile de France. Je travaille pour le service public de restauration, dans un lycée parisien. Offrir à toutes et à tous un bon repas à un prix économique est une fierté. On voit beaucoup de choses, lorsque l’on est à ma place, et notamment des enfants qui n’ont pas tous les jours de quoi manger correctement. La cantine, pour reprendre leurs mots, est un moyen de donner accès à tous à un repas.

- Lily - peux-tu nous parler de ton parcours ?

- Hélène - Tout en aimant mon métier, j’ai eu envie de découvrir autre chose, de mieux comprendre mon institution, le conseil régional d’Île-de-France, mais aussi mes droits et obligations. Je me suis syndiquée au SYNPER, qui correspondait à mes valeurs, et je suis même devenue représentante syndicale. J’ai pris la responsabilité de trésorière pendant trois ans. Un métier très différent de celui de cuisinière... quoi que les tâches administratives et comptables existent aussi dans les cuisines.
J’ai appris beaucoup de choses. Tout d’abord sur la vie, car on voit beaucoup de gens. Les personnels viennent demander de l’aide, et chacun à une situation particulière. Il y a les situations de travail : les difficultés avec un chef, les interrogations sur son avancement, la contestation d’un rapport disciplinaire. Mais il n’y a pas que ça, au SYNPER. Car c’est un syndicat humaniste, qui prend tout en considération. On peut venir nous voir pour trouver un emploi pour sa fille, où pour acquérir la nationalité française, où encore constituer un dossier de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé ! J’ai beaucoup appris.

- Lily - Et qu’est-ce que cela t’a apporté ?

- Hélène - Cela m’a appris à me libérer de mes appréhensions des nouvelles technologies. J’ai appris à mieux utiliser les logiciels bureautiques : traitement de texte, tableurs, logiciels de messagerie. J’ai eu l’occasion de faire de nombreux courriers et de suivre une comptabilité simplifiée. Cela m’a donné des compétences administratives fortes. Et ces compétences m’ont donné confiance en moi. Cette confiance m’a permis de présenter des concours et des examens !
J’ai confié mes missions de trésorière à une autre fourmi et je me suis inscrite à une préparation au concours d’adjoint administratif principal 2ème classe au CNFPT. Mais j’ai également passé ce même concours avec l’éducation nationale et j’ai eu la chance de réussir aux deux. Deux concours de même grade mais très différent dans la forme, d’où le double travail de préparation. Ces réussites ont été des moments extraordinaires. Cela fait plaisir de voir ce qu’on peut accomplir avec de la bonne volonté et une grande confiance en soi, de voir que l’on a réussi et que tout est possible.

- Lily - Et comment te vois-tu dans un an ?

- Hélène - J’attends une nomination suite à la réussite du concours je dois malheureusement renoncer au concours d’adjoint administratif territorial. En effet, je suis obligée de choisir car on ne peut être inscrite sur deux listes d’aptitude pour un même concours. J’ai choisi de travailler dans un ministère et connaitre la fonction publique d’Etat après la fonction publique territoriale ! J’adore apprendre et découvrir. 

- Lily - quel conseil pourrais-tu donner aux fourmis ?

- Hélène - Le SYNPER a été un trampoline sur lequel j’ai rebondi. Il m’a donné des responsabilités qui m’ont donné confiance en moi. Et si j’ai un mot à dire, c’est : "faites-vous confiance !". C’est dur lorsque l’on vient d’un métier d’ouvrier. Parfois on vous rabaisse. J’ai le souvenir de quelques gestionnaires franchement pas bienveillantes ! Mais vous voyez : j’ai réussi ! et vous pouvez réussir.

securiseCréer un compte d’adhérent·e

Munissez vous de votre carte d’adhérent·e pour indiquer votre numéro unique dans le formulaire ci-dessous. Cette démarche faite, votre mot de passe vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Déjà un compte ?

  • Liste de diffusion pour tous.
    Liste de diffusion des journalistes.