Le SYNPER : pacifique, européen et liberal.

Un site Fourmi’dable !

Accueil > La fourmilière > Cartographie de la Fourmilière... > France > Région Île-de-France > Et en attendant coulent les larmes des contractuels de la Région (...)

Et en attendant coulent les larmes des contractuels de la Région île-de-France...

vendredi 16 décembre 2011, par synper

Alors qu’un projet de loi relatif à l’accès à l’emploi titulaire et à l’amélioration des conditions d’emploi des contractuels s’apprête à être voté [1], le combat local du SYNPER pour l’amélioration des conditions de travail des contractuels à la Région Île-de-France montre sa pertinence.

Le SYNPER a dénoncé avec détermination les conditions indignes de travail des contractuels à la Région Île-de-France [2]. Loin de s’améliorer, ces conditions se dégradent, l’administration ayant dernièrement décidé de mettre un terme à la plupart des contrats des agents des lycées au 31 décembre 2011. Drôles de fêtes en perspective...

Dans les lycées franciliens, la précarité est très importante en générale et plus spécialement encore pour les agents non ressortissant européen. Nous avons un exemple d’une personne renouvelée de CDD en CDD de moins d’un an depuis 20 ans ! Ce comportement est indéniablement aussi inhumain qu’abusif.

Au siège, les agents sont parfois renouvelés de mois en mois, ou de trois mois en trois mois. Nous avons un exemple de 22 contrats successifs, le renouvellement étant annoncé très souvent la veille voir même après échéance ! Nous nous sommes battus pour que ces agents précaires bénéficient, comme les autres, du remboursement d’une partie de leur moyens de transport. Nous refusons le traitement actuel qui consiste à leur donner une adresse de courrier électronique qui est un code de lettres et de numéros.

Nous avons découvert des agents abusivement laissés dans une situation de "vacations" sur des emplois permanents depuis des années. Après avoir vainement cherché une issue négociée, différents recours sont maintenant devant les tribunaux.

Après ces dénonciations du SYNPER, les rapports sont très tendus avec l’exécutif présidé par Jean-Paul HUCHON. Pourtant, dans cet exécutif pluriel, certaines voix s’élèvent courageusement pour nous soutenir. Elles ont un écho dans l’opposition qui propose de façon constructive une charte afin d’établir un dialogue social de qualité favorisant les solutions négociées de conflits [3].

C’est alors que pour faire taire tout le monde la Vice Présidente en charge du personnel, Madame Michèle SABBAN, s’insurge en disant qu’il serait bien que certains politiques ne s’imaginent pas faire du syndicalisme et que certains syndicalistes ne fassent pas de la politique. Mais les salariés, eux, ne veulent qu’une chose : qu’on les traite dignement. Est-ce de la politique ? Est-ce du syndicalisme ? C’est bien les deux !


[1- Le projet a été présenté le 15 juin 2011 au Conseil supérieur de la Fonction Publique Territoriale.
- François Sauvadet a présenté le projet le 7 septembre 2011, en Conseil des ministres.
Le projet de loi relatif aux agents non titulaires a été inscrit le 14 décembre à l’ordre du jour du Sénat qui devrait examiner ce texte les 25 et 26 janvier 2012.
Le gouvernement devrait demander la procédure accélérée afin de permettre le vote de ce texte avant la fin de la législature.

Une circulaire du 21 novembre 2011, disponible ci-après, précise le champ d’application et les principales dispositions du protocole. Elle vise également à appeler l’attention des administrations, collectivités et établissements publics sur les premières mesures d’application qu’il leur appartient de mettre en œuvre.