Le SYNPER : pacifique, européen et liberal.

Un site Fourmi’dable !

Accueil > La fourmilière > Cartographie de la Fourmilière... > France > Région Île-de-France > Leçons à venir sur les élections régionales d’Île-de-France

Leçons à venir sur les élections régionales d’Île-de-France

lundi 1er mars 2021, par synper

Syndicat profondément républicain, le SYNPER, sans faire de politique, s’intéresse à la politique. En effet, c’est cette politique qui animera le service public régional que porteront les agents que nous défendons. Il est donc nécessaire, pour notre syndicat, de suivre attentivement ce qui se passe, et nous le ferons avec vous.

Le SYNPER va suivre de près les élections régionales au conseil régional d’Île-de-France.

Pourquoi ?
Parce que nous y voyons un intérêt sociétal majeur
et en voici les raisons.

Les élections régionales de 2021 en Île-de-France ont lieu les 13 et 20 juin 2021 dans un contexte particulier, celui de la pandémie, qui a mis nos nerfs à rude épreuve.

Les élections verront une Présidente sortante, Valérie Pécresse, sortant avec un excellent bilan entrer en compétition pour un renouvellement de son mandat.

En face, nous aurons de belles candidatures républicaines et notamment Laurent Saint-Martin pour LREM, Audrey Pulvar pour le PS, Julien Bayou pour EELV.

Les extrêmes, Jordan Bardella pour le RN et Clémentain Autin pour LFI, affronteront la présidente de région sortante Valérie Pécresse.

Cette confrontation intéresse le SYNPER pour trois raisons :

Tout d’abord, il sera intéressant de voir si les extrêmes disparaissent lorsqu’une politique réussie, ce qui est le cas de Valérie Pécresse qui a changé la Région Île-de-France en cinq ans plus que ces prédécesseurs en vingt ans.

La campagne permettra de voir si le débat républicain reprend sa place et sa noblesse. Ne va-t-on parler que d’ultra violence intolérable et d’une richesse insupportable de Paris-Auteuil-Passy ? Ou les franciliens peuvent enfin avoir un débat de fond, au-delà des postures clivantes détruisant notre savoir vivre ensemble.

Le second tour, où les candidats des listes de plus de 5% pourront être repris par les listes ayant eu plus de 10%, sera l’occasion de voir si les tentations que présentent l’alliance avec les extrêmes disparaissent. Si l’on sait déjà que Valérie Pécresse ne voudra pas de l’extrême droite, est-ce que le parti socialiste sera encore à frayer avec l’extrême gauche ? Ce sera aussi un test pour EELV dont on pourra apprécier l’intensité de la couleur rouge à l’intérieur de la pomme verte. Et quel sera le choix de LREM ?

Les résultats seront peut être l’indication que les extrêmes n’existent que par la faillite des politiques à faire leur travail. Ou bien les résultats démontreront que, quoi que l’on fasse, la haine a son espace en politique. Un résultat sociétal très intéressant. Et la conclusion de ces élections franciliennes, bien évidemment, donnera un éclairage particulier pour les élections présidentielles à venir.

securiseCréer un compte d’adhérent·e

Munissez vous de votre carte d’adhérent·e pour indiquer votre numéro unique dans le formulaire ci-dessous. Cette démarche faite, votre mot de passe vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Déjà un compte ?

  • Liste de diffusion pour tous.
    Liste de diffusion des journalistes.