Le SYNPER : pacifique, européen et liberal.

Un site Fourmi’dable !

Accueil > La fourmilière > Cartographie de la Fourmilière... > France > Région Île-de-France > 1607 heures, voici l’objectif.

1607 heures, voici l’objectif.

mercredi 20 septembre 2017, par synper


1607 heures, voici l’objectif.

  • Philippe Laurent, président du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale, a remis un rapport sur le temps de travail dans la fonction publique à cette fin.
  • La Chambre Régionale des Comptes, dans ses rapports, rappelle à la collectivité l’urgente nécessité de maîtriser son temps de travail.

A la Région Île-de-France, Jean-Paul HUCHON a installé un dispositif bien en dessous des 1607 heures de la circulaire Lang qui régissait les TOS et bien en deçà de 1607 heures qui encadraient les agents du siège (1554 heures pour les agents des lycées et 1568 heures pour les agents du siège). La nouvelle présidente du Conseil régional d’Île-de-France ne veut pas maintenir cette organisation du temps de travail.

Face à ce choix de la présidente, Valérie PÉCRESSE, nous avons deux attitudes possibles :
- refuser le changement, quitter la salle, être dans le déni, mais cela n’aboutira à rien car revenir dans le cadre de la loi est légitime et le changement aura lieu sans nous ;
- utiliser ce changement pour obtenir des avancées depuis longtemps attendues est le meilleur moyen de bien représenter le personnel.

C’est cette dernière option que choisit le SYNPER et la négociation sur le temps de travail sera l’occasion d’une réflexion plus globale et dynamique sur l’adaptation aux besoins tant des usagers et que des agents et sur les conditions de travail. Le temps de travail est un élément central de la « qualité de vie au travail », et le nombre d’heure que nous faisons dans l’année n’en est qu’un des aspects.

L’intersyndicale refuse d’en discuter mais demande quand même à en discuter. C’est compliqué ! Et il y a un grand malaise. Car, effectivement, ne pas discuter pose problème : de rien ne viendra rien ! Et l’intersyndicale cumule les échecs pendant que le SYNPER vous apporte de nouveaux acquis.

Cette situation est révélatrice d’un syndicalisme classique incapable d’accepter les contraintes des réformes nécessaires et qui ne sait donc pas les accompagner. L’employeur se trouve seul à faire les choix difficiles, ce qui ne les rend que plus difficiles encore car les salariés ne sont pas représentés !
La nécessaire réforme du code du travail n’est que l’écho national de cette difficulté.

Il est temps d’avoir un syndicalisme moderne, qui sache mener des négociations difficiles.

C’est justement quand les réformes sociétales sont difficiles, qu’il faut faire entendre la voix des salariés. Fuir dans le conflit, ce n’est pas négocier. C’est vouloir imposer à l’intérêt général porté par la démocratie (le président, l’élu...), l’intérêt particulier des salariés. Il ne faut pas imposer l’un à l’autre dans une logique de confrontation, mais faire entendre la voix des salariés, la faire prendre en considération, l’inclure.

Le SYNPER n’est pas un syndicat qui fait la politique de la chaise vide. Nous ne fuyons pas devant la difficulté. Nous vous démontrons tous les jours qu’une alternance est possible face aux héritiers de la lutte de classes. Nous sommes un autre syndicalisme, constructif, respectueux des contraintes de l’employeur, clairement dans la défense de vos intérêts, mais qui sait, courageusement et efficacement trouver les compromis du « bien vivre ensemble ».

Le SYNPER a demandé le télétravail pour les agents du siège et nous l’avons obtenu. Pour tous, nous avons posé un premier jalon dans l’accord-cadre sur le Bien-Être en demandant la reconnaissance et le soutien des demandes de temps partiel et de temps non complet. Nous avons demandé un règlement sur le temps de travail pour les agents des lycées qui ne laisse pas les pleins pouvoir aux gestionnaires et proviseurs et nous l’obtiendrons.

Un cahier des charges revendicatif a déjà été élaboré par la fourmilière, prévoyante. Nous vous le présenterons lors de notre assemblée générale à 9h le vendredi 22 septembre 2017 en salle Paul DELOUVRIER, au 35 boulevard des Invalides, 75007 PARIS.

Si vous ne voulez pas subir, mais devenir acteur d’un changement au mieux de vos intérêts, rejoignez le SYNPER.

En savoir plus :
Le SYNPER veut que le règlement sur le temps de travail soit renégocié…
http://www.synper.org/spip.php?article364